Bienvenue sur l'Extranet Santé & Conduite

 

En bref... juillet 2017

 

> La Lettre d'information du site Santé & Conduite, n°22 de juin-juillet 2017, vient de paraître télécharger en PDF

> Parution de la Lettre de l'INSERR,  n°48 - juin 2017 : lire ICI

> Vélo : oui, le casque protège vraiment !

Depuis quelques mois, tous les petits Français de moins de douze ans doivent porter un casque à vélo. Une décision qui fait suite à diverses études scientifiques sur le sujet, dont une menée à l’Ifsttar. Son principal enseignement : le casque à vélo diminue de 70 % le risque de blessures sérieuses à la tête. Retour sur des résultats sans appel.

En 2012 déjà, la toute première étude épidémiologique menée en France sur le sujet était sans appel. Basée sur 8 373 cyclistes blessés entre 1998 et 2008, elle révélait que 90 % de ceux blessés à la tête ne portaient pas de casque...

"Mais surtout, notre étude conclut que le casque réduit de 70 % le risque de blessures sérieuses à la tête, de 31 % celui de blessure mineure et de 28 % le risque de blessure au visage. "

résume Emmanuelle Amoros, chercheuse au laboratoire lyonnais UMRESTTE de l’Ifsttar.

En 2016, ces résultats français ont été confirmés par une méta-analyse internationale compilant les résultats de quarante études. Incluant 64 000 cyclistes blessés, cette dernière concluait que le port du casque réduit de 69 % le risque de blessure grave à la tête, et de 33 % celui de blessure au visage. Des résultats quasi identiques à l’étude française de 2012 !

Source: IFSTTAR

 

En bref... novembre 2016

> Nous vous informons que dans le cadre des 29èmes Entretiens Jacques Cartier, qui se tiendront cette année à Lyon du 22 au 23 novembre 2016, la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières participe à l'organisation du colloque « Sécurité routière » qui a pour thème cette année "Facteurs humains, technologies embarquées et numériques: quel rôle pour les politiques de sécurité routière?". Programme et inscription

https://www.centrejacquescartier.com/les-entretiens/details/entretien/2-jours-facteurs-humains-technologies-embarquees-et-numeriques/

> Parution du bulletin mensuel de l'Institut national de sécurité routière et de recherche (INSERR), les Echos, n°40 - octobre 2016

 

En bref... octobre 2016

> La "Lettre d'information Santé & Conduite"  (n°21 du 11 octobre 2016)  vient de paraître ! Retrouvez-là ici

> L'Infolettre de la sécurité routière n°110, du 27octobre 2016 vient de paraître! retrouvez-la ici

 

En bref... septembre 2016

> Les présentations du colloque " Santé et sécurité routière " du 16/09/2016, organisé par la Délégation à la sécurité et à la circulation routières et la Direction générale de la santé, sont à présent en ligne ici.

> Le Bilan 2015 de la sécurité routière en France vient de paraître. Télécharger le document ici.

> Réglementation : arrêté du 26 août 2016. Précisions sur les conditions de l'examen psychotechnique en cas d'infractions graves ou répétées:
Les conducteurs dont le permis a été annulé, invalidé ou suspendu pour une période supérieure ou égale à 6 mois sont tenus de se soumettre à un test psychotechnique permettant d’évaluer leur aptitude à la conduite (décret du 22 janvier 2016). Réalisé par un psychologue, cet examen vise à évaluer les capacités psychomotrices d’un conducteur à maîtriser sa conduite. Il mesure ses capacités à réagir, à se concentrer, à prendre et traiter l’information. Ce test peut également comporter des épreuves d’aptitude sensorielles et cognitives. L’arrêté INTS1621322A du 26 août 2016, signé conjointement par le directeur général de la santé et le délégué interministériel à la sécurité routière, précise les conditions de cet examen psychotechnique. Les psychologues désirant faire passer ces tests doivent désormais être inscrits au répertoire « Automatisation des listes », ADELI, et se déclarer en préfecture. Leur formation sera refondue et adaptée d’ici un an par arrêté conjoint. L’arrêté du 26 août précise également la durée du test qui ne pourra être inférieure à 40 minutes et son contenu : un entretien individuel ainsi qu’un ou plusieurs tests répondant aux préconisations fixées dans l’arrêté. Une liste des tests sera publiée ultérieurement sur avis de l’Ifsttar. Source : DSCR.

 


Site Santé & Conduite

Cet espace est un outil destiné à faciliter le partage d'informations et de ressources documentaires sur le thème de l'aptitude médicale à la conduite automobile.

Il réunit des documents scientifiques, juridiques et des actualités sur différentes thématiques de santé et de sécurité routière. Une veille documentaire est réalisée par le département études et recherche de l'Institut national de securité routière et de recherches (INSERR), avec l'appui de la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR), à l'initiative de cet Extranet.
Cet espace s'adresse principalement aux professionnels : médecins, psychologues, infirmières, pharmaciens, chercheurs, au personnel de la DSCR et de la DGS, et toutes autres personnes  concernées par les questions d'aptitude à la conduite.

Il est ouvert au grand public.

Pour vous abonner à la Lettre d'information Santé & Conduite, merci d'envoyer un mail en indiquant vos coordonnées et si possible votre profession et le lieu où vous excercez à:  http://medecins.inserr.fr/contact
 

L'histoire du site Santé & Conduite

La concertation nationale sur la promotion des capacités de conduite, lancée en novembre 2009 à l’initiative de la Direction de la sécurité et de la circulation routières (DSCR) et de la Direction générale de la santé (DGS), a réuni des professionnels de santé, des administrations et des institutions concernés par les aspects médicaux de l’aptitude à la conduite.

A cette occasion, l’INSERR avait été sollicité pour créer et animer un extranet afin de centraliser les informations et documents de travail.

Lorsque la concertation s’est achevée, la DSCR a décidé de maintenir cet outil, et d'en confier la gestion technique et éditoriale à l'INSERR, qui continue à héberger cet extranet sur son site.

Le choix a également été fait d'en élargir l'accès à l’ensemble des professionnels de santé directement impliqués dans l’évaluation de l’aptitude médicale à la conduite.

 

 

 

Dernières actualités

Recherche documentaire

Sondage en ligne :

Que pensez vous de l'extranet Santé & Conduite